Abass Bonfoh : "Publiez tout cela et dites que c’est moi qui l’ai dit".

" Fini le jeu du chat et des souris. Les journalistes d'Afrique Magasine ont choisi le Lynx pour dire tout ce qui s'est passé entre Abass bonfoh lors de l'interview. Ici le journaliste David Cudjoe Amekudji  qui a interviewé le patron du parlement togolais trouve irresponsable que l'homme puisse dire des contre-vérités. Afrique magasine enfonce le clou et déshabille Abass Bonfoh qui aurait même eu le courage de lancer cette phrase: "Publiez tout cela et dites que c’est moi qui l’ai dit". On peut être plus clair ? Le journal la Dépêche est épinglé au passage. C'est un tournant qui risque de mettre Abass Bonfo dans de mauvais draps. Va t-il enfin s'excuser publiquement, ou va t-il opter pour la fuite en avant? Promenade avec le Lynx entre le journaliste David Cudjoe et  et l'homme politique Abass Bonfoh."

Lynx.info : Abass Bonfoh dit qu’il n’a jamais accordé d’interview à Tribune d’Afrique…. Les togolais veulent savoir ce qui s’est passé.

David Cudjoe Amekudji  : Il n’a jamais dit cela, c’est une certaine presse, pour des miettes de déshonneur, s’organise autour de lui et organise, dans le tohu bohu le plus détestable, une campagne de riposte… M Bonfoh qui connait bien nos coordonnées à Tribune d’Afrique n’a, à aucun moment, appelé la rédaction pour contester cette interview qu’il a lui-même souhaitée avec insistance. Nous lui avions demandé un entretien informel, il a voulu que ce soit une interview en bonne et due forme et il était, pour l’occasion, assisté de son Directeur de Communication qui a orchestré la mise en scène. Le président du parlement togolais s’est ensuite livré à une grande séance de poses photos, ce qui nous a permis de prendre une centaine de photos dont plusieurs ont été publiées dans la presse locale. Nous attendons qu’il nous signifie qu’il n’a donné aucune interview que nous portons plainte contre lui pour diffamation et in jure à média. L’Indépendant Express et Liberté, deux journaux de Lomé, ont publié des photos où Bonfoh était à nos micros et répondait officiellement, avec la solennité qu’on lui connaît, à nos questions. Le reste n’est que des élucubrations de journaux proches du pouvoir qui sont depuis plusieurs années dans cet ignoble rôle. Pour finir, les  radios Légende Fm et Fréquence 1 ont publié les sons de ladite interview avec des questions réponses, des questions claires, des réponses évidentes… Il s’agit donc d’une interview en bonne et due forme, même si les énormités qui y ont été débitées suscitent consternation et indignation…

Lynx.info : Il voudrait qu’on parle plus d’échanges informels. Vous êtes allé trop loin en publiant ces échanges sous forme d’interview ?

Je l’ai dit plus haut, il s’agit d’une interview régulière et normale, réalisée dans les meilleures conditions et publiées après un traitement rigoureux et professionnel. Tous ceux qui nous connaissent savent la rigueur avec laquelle nous travaillons, ce qui nous a vite imposé au Togo et suscite les hostilités et colère du régime. Abbas Bonfoh est allé jusqu’à nous dire, "Publiez tout cela et dites que c’est moi qui l’ai dit". On peut être plus clair ?

Lynx.info . Abass Bonfoh dit aussi qu’il n’a pas dit qu’il « n’y a pas des morts » mais plutôt « il n’a pas vu de morts ». Erreur de retranscriptions de Tribune d’Afrique ?

J’ai réalisé l’interview avec mon collègue MAX SAVI Carmel, d’ailleurs fondateur du journal. Et c’est moi-même qui l’ai transcrite. Tout ce qui a été écrit a été dit, les radios ont passé les bandes, Bonfoh joue son jeu. C’est à mon avis une irresponsabilité s’il se refuse de reconnaître la vérité. Jusque là, il ne l’a pas encore fait clairement ni ouvertement.

Lynx.info : Le confrère La Dépêche parle de vous comme d’un journal étranger qui opère en territoire conquit. Comment décrivez-vous ce journal au moment où on parle de l’intégration des pays de la CEDEAO ?

La Dépêche n’est pas le journal idéal pour nous faire la leçon. Pas de polémique. Nous sommes le meilleur instrument d’intégration régional et de vision panafricaine. Nous suscitons jalousie et colère, contestations et hostilités, mais nos objectifs sont évidents. La bonne gouvernance… TE Dieu sait que le Togo en a besoin plus que beaucoup d’autres. Nous restons, malgré les moyens limités et les difficultés financières, l’incarnation de la fraternité ouest africaine. Si le tirage par pays est modeste, la présence de Tribune d’Afrique est une évidence et ses ambitions sont, à mon avis, nobles.

Lynx.info : Revenons à Abass Bonfoh. Il vous accuse de l’avoir piégé. C’était aussi votre intention ?

Nous ne sommes pas des espions, la tendance maladroite qui consiste à dire de nous que nous piégeons des gens ne nous honore pas. Il s’agit à mon avis d’une campagne pour ternir à notre image, nous trouvons cela inadmissible, nous faisons des interviews et non des pièges. Nous n’avons aucun intérêt à piéger qui que ce soit, nous faisons notre travail comme cela se doit, et je n’ai pas encore entendu Abbas Bonfoh dire qu’il a été piégé ni dans une interview formelle, ni dans son laconique communiqué. J’attends qu’il le fasse et je solliciterai ma direction et mes avocats pour l’attaquer en justice.

Lynx.info : Beaucoup de journaux togolais sont proches des politiques qui les finances. Qui vous financez-vous Tribune d’Afrique au Togo ?

Nos actionnaires, deux Françaises, un béninois qui se trouve être le fondateur, deux togolais dont moi-même. Aucun  soutien occulte, rien de tout cela. C’est pourquoi nous nous battons pour avoir de la publicité. Je vais vous donner un exemple, il nous est arrivé une fois de vendre 11800 exemplaires dans l’affaire Kpatcha, cela fait près de 10.000 euros de vente, nous mettons l’accent sur la vente et c’est ce qui marche… Mais des mécènes qui nous laissent libres, pourquoi pas ? Nous sommes attachés à la liberté.

Lynx.info : Faure a retiré toutes ses plaintes contre les confrères. Pourquoi Tribune D’Afrique n’a pas approché Mey Gnassingbé pour une clémence ?

Quelle clémence ? Je vais être clair avec vous, nous ne nous reprochons rien, c’est le régime qui nous en veut. Peut-on demander pardon quand on n’a rien à se reprocher ? Soyons sérieux. On n’a jamais dit que Mey est trafiquant, à Tribune d’ Afrique, nous ne pouvons pas gérer les humeurs de tout le monde. J’ai été personnellement condamné à 2 millions de cfa dans cette histoire mais je m’oppose à la clémence, ça n’a pas de sens. Si Mey retire sa plainte, je le remercierai pour m’avoir écourté les tracasseries de la justice. Même si nous sommes condamnés, le combat continue, en demandant clémence, vous devez faire des concessions… Nous n’en ferons pas une seule au Togo, pourvu que nous soyons dans les normes déontologiques et professionnelles.

 Lynx.info : Je vous remercie confrère

C’est moi qui te dis grand merci, tu as toujours pensé à nous.

Propos recueillis par Camus Ali Lynx.info

Commentaires
Ajouter un nouveau
Kokou  - Et l'enrégistrement   |2010-10-04 18:51:09
Apparament nous avons l'impression que Mr Bonfoh a raison. Selon nos info Abass souhaiterat traduire Tribune d’Afrique en justice. Nous avons peur qu'on nous vous demande de payer 100.000.000 cfa. Soyez prêts avec votre enrégistrement audio.
Nikabou sekouba  - Toute la faute à camus   |2010-10-04 19:29:24
Camus, tu n'es pas devenu fou? Pourquoi ce combat contre ton frère bassar? sais-tu que ton cousin Ali Bernard a pour maman une Bonfoh? Kao Victor protège les Kabyès même quand ils tuent. Toi tu remues, tu fouilles dans la plaie. J'ai entendu dire que tu aurais dit que tant que tu vivras Bonfoh irait au TPI. Pourquoi es tu si bête? Les Kabyès protègent leurs sanguinaires et Toi tu veux amener tous les bassar en prison. tôt au tard, tu vas regretté tes actes. Si tu changes de plume tu es pardonné!!!
leseul_togolais  - @ nikabou sekouba : j'ai honte pr toi !!!   |2010-10-05 10:40:09
mon frère,
j'ai honte pour toi .... protéger qui? des gens qui n'ont rien fait pour toi ni pour bassar, des gens qui construisent des stations d'essence pour leurs copines, des gens qui ne sont capables que de poser des actes uniquement pour les membres de leurs familles. pkoi on ne vilipende pas le gal bonfoh et c'est abass. mme nandja aujourd'hui garde le silence. abass qu'il le veuille ou pas est coupable d'homicide mme s'il prétend ne pas être mêlé, ne pas être au courant, HOMICIDE INVOLONTAIRE, ca existe aussi; il doit repondre lui et TOUS ceux qui sont impliqués sans EXCEPTION
le duc  - ne plaisentons pas   |2010-10-12 15:59:00
Nikabou,pense tu que nous nous amusons ici,l'heure n'ai plus a la bouffonnerie,ce qu'on viens de lire dans cet article,n'est pas a prendre à la léger;c'est la vie de tout un peulpe,c'est la vie de toute une génération, c'est la vie de toute une progéniture qui est en danger;faudrait réfléchir,tourner les meninges milles fois avant de dire n'importe quoi.je RACROCHE
koss  - abbas bonfoh est un malade   |2010-10-04 19:57:29
je me rends compte au jour le jour que cet énergumène est un malade qui a besoin d'un médecin de psychologie comportementale. c'est un dangereux, un bandit de grand chemin et je pèse bien mes mots. si les airputains de RPT se taisent ils seront les seuls à répondre des dérives incommensurables de cet énergumène d'abbas bonfoh. avec sa dernière action contre le refus de donner la parole aux députés ufc du président jean pierre fabre il vient de démontrer qu'il faut l'interner purement et simplement.
Roméo  - réponse á Nikabou   |2010-10-04 20:02:42
mon frere tu es plus malade que notre cher Camus le probleme du Togo ce n'est pas les kabyes mais les bassars toi tu es oú pour ne pas savoir cela'? les bassars sont ceux qui ont le plus contribué á la destruction du Togo. Camus fait du bon boulot meme les dieux bassars le protégeront ok espece de malade
Tony Polombo Montana  - Décati de bonfoh.   |2010-10-04 20:16:07
Ce menteur, ce tueur du peuple qui est bonfoh prire l'idée de nier la réalité des faits. Mais sans croire au respect des victimes togolais, telle est la puissance imaginaire de bonfoh abass. Il y a là une mauvaise volonté de masquer le génocide de 2005. Dans ces conditions, nous insistons sur le depart de ce radon à la tête de l'assemblée. Il doit être juger, parceque le mensonge s'exhala de ses lèvres dépuis toujours.
Montana.
Anonyme  - Bonfoh l'heure de la vérité a sonné.   |2010-10-05 08:58:05
Même si ces salauds nous empêchent de prier à l'église SALEM, ils oublient que nous avions des lieux de prières dans maisons à moins qu'ils déploient des ces :vaux rien: de soldats que nous avions au Togo dans toutes les maisons.Dieu est tout puissant cet irresponsable Bonfoh a beaucoup de choses à dire au peuple togolais.Si lui bonfoh n'a pas donné l'ordre de tirer sur la population d'une façon ou d'une autre il connait la personne qui par eux qui est à la base de ce forfait.Il y au marché de lomé une pommade qu'on appelle: c'est toi même qui le dira ( à traduire en mina).ils vont vider tous leurs panses .glorifions toujours dieu et nos ancêtres.
Fraudevi  - Toujours une question d'argent   |2010-10-05 09:56:59
Il est indéniable que Bonfoh savait ce qu'il voulait obtenir du regime Fraudevi en faisant ses déclarations et en se passant pour négationniste: soutirer des sous au régime... il y a réussi à Ouga!
Voilà ne cherchons pas de midi à 14.
Puisqu'il a reçu ses sous à Ouaga, qu'il démissionne au moins pour sauver l'honneur des Bassari! Quant
Omballo  - Les histoires d'ethnie ça commence à bien faire !   |2010-10-05 13:15:16
A vous tous qui vous cambrez sur les questions d'appartenance ethniques, vous noyez d'avantage votre pays!!!! C'est une preuve criarde de votre manque de discernement car la base de toute union et donc democratie est la nation. Allez regler vos questions tribales ou familliales dans des cercles plus privés et non ici car, à moins que je ne me trompe ce site avait vocation à s'adresser aux togolais et non à une ethnie specifique!!! Grandissez un peu, bon sang!
Agon  - Le mal ethnique!   |2010-10-05 17:33:25
Réaction saine devant la bêtise ethniciste!On devrait avoir honte d'utiliser les mots "ethnie" et "tribu", mots sataniques utilisés pour diviser les Togolais! Dans quelle intention certains, journalistes entre autres, utilisent-ils souvent ces mots? Mesurent-ils vraiment le risque qu'ils/elles font courir?Aiguiser le sens morbide de l'ethnicisme, c'est pousser à la disparition de l'idéal et de la réalité du Peuple Togolais. Retour au néant donc, où ces mots prennent tous leur sens! Voilà la dialectique diabolique qu'on nous sert.
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:
 

!joomlacomment 4.0 Copyright (C) 2009 Compojoom.com . All rights reserved."

Duékué : Le Génocide

Libérez Gbagbo

Shlomit l'Africaine

Suivez Komlan Kpogli

Gbagbo Magistral

Kamaka. Rendez-vous 19.4.2014 !

La TV italienne expose Ouatara & la France

Kuma NDumbe

Jean Paul Pougala : China

Laurent Gbagbo

Jean Paul Pougala

CI : Le ganstérisme

No More Victims

Lynx Vidéos




 

Le micro du Lynx

mp3 flash player by undesign website design brisbane.

Publicité